Les millésimes
16642
page-template-default,page,page-id-16642,theme-bridge,bridge-core-3.0.1,woocommerce-demo-store,woocommerce-no-js,wcz-woocommerce,qodef-qi--no-touch,qi-addons-for-elementor-1.5.3,qode-page-transition-enabled,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,columns-3,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-28.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-17505

Les millésimes

2020

2020

Comment aurions-nous pu imaginer un millésime 2020 encore supérieur à ses deux prédécesseurs ! Pourtant, le joyau de la trilogie, c’est lui ! L’été nous livre les raisins les plus extraordinaires de notre histoire, ramassés mi-septembre, alors que nos vendanges se déroulent historiquement en octobre.

2020 est le millésime de l’opulence et de la profondeur, en fruit comme en trame. Un jus de bonheur, sombre et intense, au fruit déjà complexe…

Sans aucun doute, nos deux crus ont bénéficié du nouveau cuvier équipé de cuves adaptées au détail des parcelles. De forme tronconique inversée, ces cuves permettent une extraction douce des tanins, le chemin vers le velours…

Encore totalement sur le fruit, tout juste mis en bouteilles avant les vendanges du millésime 2022, nos 2020 sont un cadeau que nous fait la Nature au même titre que 2018 et 2019, qui nous inspirent la gourmandise !

Voir les notes et commentaires

HC

Tasting book : 93

B&D : 92-93

James SUCKLING = 93-94 « Blackberry and blueberry with white-pepper and black-olive character. It’s full-bodied, yet refined and polished. Racy”

TASTED – Andreas LARSSON = 94 “Pure and ripe nose with intense dark fruit, violet and crème de cassis. Dense palate, muscular with good volume and persistency, a finely tuned version with good polish and power, layered dark fruit and overall balance”

 

CDC

TASTING BOOK = 92 « Dark purple colour with violet hue and black core. Opulent nose with dark berries and black cherries, cocoa, chocolate and whiff of coffee, hints of aromatic herbs in the background. On the palate well balanced with ripe fruit, juicy character with freshness, mature tannins and convincing length”

James SUCKLING = 92-93 “Plenty of blackberry and tar with some walnut undertones. It’s full-bodied, creamy and chewy. The tannins should soften nicely with the barrel aging”.

TASTED – Andreas LARSSON = 91 “Floral dark fruit notes on the nose with fine oak underneath, mildly spicy. Rather ample palate, ripe extract, good balance with digest dark fruit and a long pure finish.”

2019

Le second millésime de la trilogie, mais certainement pas le moindre ! Vendangés à pleine maturité fin septembre, des raisins profonds, riches tant les merlots que nos vieux Malbec qui sont marqués par la violette.
Nos deux vins sont amples, aux arômes envoûtants de fruits noirs et de sous-bois qui sont nos marqueurs. En bouche, une très longue finale délicieuse…. Pour Haut-Carles, le fruit est éclatant, la bouche suave, et les tanins fins et enveloppés. Délicieux sur le fruit avec des arômes de violettes venus du Malbec, Château de Carles est un vrai régal.
Les notes attribuées à Haut-Carles et les médailles glanées par Chateau de Carles applaudissent l’accueil de ces deux vins.

Disponibles sur la boutique en ligne

Voir les notes et commentaires

HC

James Suckling : 93-94 “This is layered, very polished and beautiful with chocolate and berry character and hints of walnuts. It’s full and compact with brushed tannins. Really well crafter. On the same level as the 2015 and 2016.”

Tasting book : 95

Jancis Robinson : 92-94

Bettane&Desseauve : 93 « Nez profond, tannin profond et raffiné alliant jutosité, crémeux et énergie. A encaver absolument pour l’amateur mais le vin sera excellent jeune à condition de le carafer. A suivre une nouvelle fois de près ».

TASTED – Andreas LARSSON = 94 “Inky dark purple core and hue. Pure and intense with layers of ripe dark fruit, crème de cassis, new oak and some chalky notes. Very dense and concentrated palate yet with supple extraction and a semless texture, savoury and fresh with a very long and plush finish.”

Yves Beck = 91-93 “Rouge grenat dense aux reflets violets. Le bouquet de Haut-Carles est subtil, complexe et invitant. J’y relève des notes de baies noires et d’épices ainsi qu’une touche minérale. Caractère compact et fruité en bouche. Le vin a du corps et est doté de tannins bien intégrés. La structure assure les arrières et soutient l’expression aromatique jusqu’en fin de bouche. »

CDC

James Suckling : 93-94 “This is a powerful, layered young red with lots of crushed fruit and minerals. Some salt and clove character. It’s fullbodied, yet formed and beautiful. Better than many classified St-Emilions.”

Tasted Andreas Larsson :91 « Bright young and inky colour. Pure nose with chalky hints, ripe dark berries, violet, liquorice and fine spices. The palate is polished and digest with both density and freshness, youthful but ripe texture, savoury dark fruit and a long finish. »

Tasting book : 94

Bettane&Desseauve : 90 « Tannin croquant et velouté avec un joli fruit pur et légèrement crémeux. C’est déjà bon.”

Yves Beck = 90-91“Rouge grenat dense aux reflets violets. Fraicheur et terroir ! C’est le résumé de ce bouquet et cela me ravit. J’ai eu parfois des vins qui étaient, pour ma part, trop extrait ou chaleureux. Ici je relève d’agréables notes fruitées et crayeuses. En bouche, le vin est friand et juteux. Il est bien soutenu par sa structure et ses tannins. Finale fruité et rafraichissante. Un vin qui allie authenticité et caractère. »

Médailles d’Or : Concours mondial de Bruxelles 2022, Concours des grands vins de France de Macon 2022, Prix Plaisir Or Bettane&Desseauve.

2019

2018

2018

Une très grande année pour la propriété. 2018 est le premier millésime de la célèbre trilogie 2018/19/20, un très bel été, pas trop d’eau, des raisins magnifiquement murs et sains, gorgés de soleil…
Pour nous, c’est aussi le premier millésime de notre nouveau directeur, Yannick Reyrel avec lequel nous avons recherché pour nos vins un fruit plus éclatant, des tanins plus soyeux et un boisé discret.
Haut-Carles est désormais vinifié en cuves puis élevé en fûts de chênes français (50% bois neuf). Le vin exhale des arômes de fruits noirs et de sous-bois. La bouche est ample, crémeuse avec des tanins de velours. Une très belle expression du Merlot et un grand potentiel de vieillissement.
Chateau de Carles révèle un fruit éclatant au nez comme en bouche, un délice à boire jeune, mais capable de vieillir comme Haut-Carles. Chateau de Carles est salué de 3 médailles d’or aux Concours où il est présenté !

Disponibles sur la boutique en ligne

Voir les notes et commentaires

HC

B&D =93-94 « Equilibre très racé et de grande énergie, sans aucune lourdeur, grande finesse de texture, très belle réussite. »

Tasted – Andreas Larsson = 94 “Intense dark purple colour. Modern nose with nice layers of new oak, mocha, toast, crème de cassis, cherry and violet. Very good grip and density on the palate, concentrated with a wealth of grainy tannin, ripe dark berry, cassis, tobacco and fine spice flavours lingering on the long dense finish.”

James Suckling = 91-92 “A linear and tight red with chewy tannins and lots of dark berries, licorice and hints of walnuts on the palate. Shows strength with focus.”

Guide Hachette = 2** et Coup de ♥ « Réussite inconditionnelle de son appellation, ce vin remporte tous les suffrages. Il faut dire que le merlot, fortement majoritaire, joue d’élégance et de gourmandise dans un superbe équilibre. Les notes toastées de l’élevage se fondent agréablement et laissent toute sa place au fruit, bien calé dans une bouche de grand volume, structurée par des tanins soyeux, à la finale fraîche et longiligne. Voilà une bouteille d’avenir, à la garde assurée. »

Médailles d’or : Concours international de Lyon 2021, Concours des grands vins de France de Macon 2021

 

CDC

B&D = 90 « Bon équilibre élancé et frais, tannin fin, allonge sans rusticité. »

Tasted – Andreas Larsson = 91 “Dark ruby red colour. Modern nose with new oak, toasted notes, ripe dark fruit and liquorice. Dense palate, youthful but with good extract and ripe tannin, a fresh acidity lifts the ripe dark fruit. Generous length and well-balanced in a modern exuberant style.”

Vert de vin = 90-91 « Le nez est aromatique et offre de la fraicheur, une petite puissance ainsi qu’une fine concentration. On y retrouve des notes de cassis éclatant, de framboise mûre et plus légèrement de petits fruits bleus éclatants associées à de fines touches de réglisse, de muscade, de violette, à une très discrète pointe de thé noir et à une imperceptible pointe de poivre. La bouche est élégante, gourmande, joliment fraîche, équilibrée, racée et offre de la jutosité, de la précision ainsi qu’une bonne définition du fruit, de la suavité, une fine droiture et de la densité/concentration. En bouche, ce vin exprime des notes de cassis sauvage écrasé, de mûre pulpeuse et plus légèrement de framboise sauvage croquante associées à des touches de petits fruits bleus, de bonbon acidulé à la violette ainsi qu’à une subtile pointe de réglisse, de poivre de Sichuan, d’épices et à de discrètes pointes de chêne toasté (en fond). Bonne longueur. Les tannins sont très discrètement fermes. Un vin offrant une jolie fraicheur et de la précision. »

Médailles d’Or : Concours international de Lyon 2021, Concours mondial de Bruxelles 2021, Challenge international 2021

2017

Probablement un des plus beaux millésimes de la décennie à Fronsac, avec un été (très) chaud et juste ce qu’il faut de pluie, au bon moment, pour conserver un bon équilibre.
Au Château de Carles, les vins sont très fruités, et les tanins incroyablement suaves.

C’est un millésime d’élégance.

CDC et HC disponibles sur la boutique en ligne. Pour les formats spéciaux, contactez le secrétariat.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D =91-92 « Ample et velouté, tanin fin, fruit noir mûr, longueur suave. Confirme la classe du cru dans un millésime pas simple. »

Guide Hachette : 1* « Souvent étoilée, cette cuvée confirme son statut. La vinification dite intégrale confère un nez très aromatique, caractérisé ici par les fruits rouges confits et les épices. La bouche donne priorité à la gourmandise et au plaisir immédiat. Les tanins, bien intégrés, garantissent toutefois la possibilité de l’oublier en cave. »

CDC

James Suckling : 90

B&D = 90 « simple, mais du caractère, de la franchise. »

« Joue sur la finesse et la légèreté de texture, dans un style moins appuyé que par le passé, jolie suite en bouche. Parfait pour la restauration. »

Guide Hachette : 1* « Un nez discret n’est pas un défaut quand celui-ci exprime avec délicatesse des notes florales et finement fruitées (framboise, fraise des bois). En bouche, on reste dans la mesure avec une matière délicate et souple, dynamisée en finale par des tanins de caractère. »

2017

2016

2016

Le millésime 2016 a été exceptionnel par ses conditions climatiques et ses enchainements contrastés (pluie-fraicheur de l’hiver au printemps ; canicule-sécheresse en été) pour finir avec un mois de septembre ensoleillé. Les vieilles vignes ont merveilleusement bien supporté la chaleur de l’été, notamment grâce aux nappes phréatiques bien remplies en hiver. Le soleil radieux et les nuits fraiches de fin septembre ont favorisé la maturation des pellicules des raisins, tout en conservant la fraicheur du fruit.
Au Château de Carles, les raisins vendangés (à la mi-octobre) sont sains et incroyablement murs.

Pour Haut-Carles, il s’agit du dernier millésime intégralement vinifié en fûts de chênes neufs ayant permis une grande extraction de tanins très murs et doux. La bouche longue et complexe par le développement du bouquet. Arômes habituels de fruits noirs, associés à une profonde minéralité.
Notre cru historique, le Château de Carles, est puissant, charnu, onctueux. Un magnifique vin de plaisir.

Disponibles sur la boutique en ligne

Voir les notes et commentaires

HC

Robert Parker : 90-92

B&D =91-92 « Le vin déroule un profil soyeux et intense, pourvu d’une belle enveloppe tannique. »

Guide Hachette = 2** et Coup de ♥ « Déjà auréolée d’un coup de cœur l’année dernière, cette propriété réitère l’exploit avec ce 2016 rubis profond qui révèle un nez intense, mêlant notes fruitées (cassis, fraise, myrtille), toastées et épicées (poivre, girofle). Mais c’est surtout en bouche qu’il a convaincu le jury. Gourmand et puissant, structuré par des tanins de velours, très persistant, il semble définir ce qu’est un grand bordeaux de garde : une émotion. »

Tasted – Andreas Larsson = 93 “Youthful dark inky purple colour. Pure and modern nose with high ripeness displaying fresh blackberry, cherry, fine wood and tobacco. Dense palate with nicely grained tannin, layers of ripe unctuous dark fruit, yet with a nice freshness underneath, fine oak integration and a very long and layered finish, nicely done.”

Médailles d’Or: Vinalies internationales 2019, Concours international de Lyon 2019, Prix-Plaisir B&D 2019

 

CDC

B&D =90 « Beau fruit, boisé bien intégré, on apprécie la fraîcheur épicée en finale. C’est déjà bon.”

Tasted – Andreas Larsson = 90 “Medium deep ruby red colour with a purple hue. Pure nose offering red and dark berries with a hint of wood and tobacco. Medium weight on the palate, digest and fresh wild berry fruit with young but ripe tannin, good grip and a fairly long finish.”

Médaille d’Or : Concours Mondial de Bruxelles 2019

2015

Probablement un des plus beaux millésimes de la décennie à Fronsac, avec un été (très) chaud et juste ce qu’il faut de pluie, au bon moment, pour conserver un bon équilibre.
Au Château de Carles, les vins sont très fruités, et les tanins incroyablement suaves.

C’est un millésime d’élégance.

CDC et HC disponibles sur la boutique en ligne. Pour les formats spéciaux, contactez le secrétariat.

Voir les notes et commentaires

HC

Guide Hachette : 2** et Coup de ♥ « D’un violet intense, tirant vers le noir, ce fronsac dévoile un nez envoûtant et complexe de fraise et de framboise bien mûres mariées à la vanille fraîche, au poivre blanc et au toffee anglais. Le charme continue d’opérer dans une bouche ample et veloutée, au fruité croquant, à la trame tannique dense et serrée, et à l’élevage bien dosé. Déjà du plaisir, et pour longtemps. »

Andreas Larsson: 93 “Intense dark purple core. Fine nose, smoky with ripe dark fruit, fine oak and mocha, cassis and blackberry with tobacco. Dense palate, nice smoky undertones, ripe dark fruit, ample but rounded with layers of spicy dark fruit, grippy and long finish, ambitious and potent.”

B&D : 16,5 « Puissant et riche, de grande générosité, très riche, épanoui, Haut-Carles confirme son statut de grand vin hédoniste et opulent. C’est une belle bouteille à mettre en cave cinq à dix ans. »

CDC

James Suckling : 92-93

Tasting Book : 94

B&D : 90 « Fruité et gourmand, souple, délicat, jolie buvabilité, fraîcheur. »

Guide Hachette : « un nez de petits fruits rouges et un palais fruité, souple et équilibré composent un fronsac plaisant, simple et efficace, que l’on pourra boire dans sa jeunesse. »

2015

2014

2014

Le mois de septembre idéal a dissipé les inquiétudes d’un mois d’aout humide. Les raisins ont été vendangés à la mi-octobre, pour pousser la maturité des baies à l’optimum.
Haut-Carles 2014 présente une palette aromatique très riche, liée au développement rapide d’un bouquet de sous-bois complexe. Tout à fait prêt à boire aujourd’hui (2022) et dans les 5 ans à venir qui vont polir le bouquet.
Tout comme Haut-Carles, Château de Carles 2014 est en pleine évolution vers un bouquet complexe. Il présente de jolies notes de sous-bois, et une bouche veloutée.

Disponibles sur la boutique en ligne

Voir les notes et commentaires

HC

B&D =94 « Précis et harmonieux, ce millésime se révèle ample et savoureux avec une belle intensité mûre et fraîche. On aime cette sensualité. »

Guide Hachette = 2** « La cuvée prestige du domaine tient son rang avec ce 2014 au nez fin et frais de petits fruits rouges et de violette, agrémenté d’une gourmande touche de caramel au lait. Souple en attaque, le palais se révèle ample, élégant, long et racé, étayé par des tanins d’une grande finesse. Du charme à revendre pour cette belle bouteille de garde. »

Tasted – Andreas Larsson = 91 “Quite dark ruby red colour. Youthful nose of some new oak, vanilla, blending red and dark berries. The palate has good density and concentration but with ripe tannin, fresh and juicy with crushed berries, discreet wood, some vanilla and liquorice on the finish.”

 

CDC

James Suckling : 90

B&D =90

Guide Hachette : « un vin d’une belle intensité colorante, au nez harmonieux de fruits rouges mûrs délicatement boisés, au palais structuré avec mesure par des tanins souples. »

Médaille d’Or : Féminalise 2017

2013

2013 est un millésime compliqué à Bordeaux ; Chez nous, c’est une année particulière.
Considérant que la qualité des raisins ne serait pas suffisante, nous avons pris la décision de ne pas produire de Haut-Carles.
Le Château de Carles a donc bénéficié des meilleures parcelles de la propriété habituellement réservées au Haut-Carles. Il donne un vin charpenté, profond, avec des arômes de sous-bois intenses. Une belle vivacité.

Disponible sur la boutique en ligne

Voir les notes et commentaires

CDC

B&D :16 « Belle texture raffinée, acidité présente, tannin fin, grande allonge, impeccable réussite. »

Guide Hachette = 2** « Un 2013 remarquable, crédité d’une perspective de garde supérieure au 2012 ! Il doit presque tout au merlot, qui laisse entrer un soupçon de cabernet franc et de malbec. La robe intense et profonde est traversée de reflets violets de jeunesse. Le bouquet complexe associe les fruits noirs bien mûrs à des nuances d’élevage : cannelle, vanille, toasté. Souple et voluptueuse en attaque, la bouche est soutenue par une solide charpente et par une fraîcheur mentholée qui souligne la longue finale. Un vin complexe et droit, qui se révélera davantage si on l’oublie en cave. »

Médaille d’Or : Concours international de Lyon 2019

2013

2012

2012

C’est un millésime tardif, en raison des conditions climatiques capricieuses. Une belle année néanmoins pour les Merlots, qui représentent 90% de l’encépagement du domaine.
Nos vins sont élégants et soyeux, avec des beaux arômes de fruits noirs. Château de Carles légèrement vanillé par son élevage en barrique de deux vins, est très séduisant.

Quelques magnums de CDC (boutique en ligne) et grands formats de HC sont encore disponibles.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D : 15,5 « Vin de couleur noire profonde. Le nez est dominé par des notes empyreumatiques, de chêne frais, de vanille, de suie, de zan. La bouche est structurée, d’une trame très serrée, on est en présence d’un vin très moderne, massif, puissant. À laisser vieillir. »

Guide Hachette : 1* « Le merlot compose presque exclusivement cette cuvée haut de gamme, accompagné d’un soupçon de cabernet franc et de malbec. Son originalité réside dans une vinification intégrale dans le chêne neuf, avec un séjour de vingt-quatre mois en barrique. Le vin, intense à l’oeil comme au nez, apparaît, sans surprise, très marqué par des notes d’élevage grillées et fumées, tant au nez qu’en bouche. Les fruits rouges arrivent toutefois à percer et le palais montre une belle matière, de la fraîcheur, de l’ampleur et une agréable pointe d’amertume en finale. »

CDC

B&D = 14 « Vin savoureux, sur le fruit. De consommation assez rapide. »

Guide Hachette « du merlot très dominant dans ce vin au nez plaisant et fin, entre fruits rouges et boisé grillé, et à la bouche à la fois ronde et fraîche, un peu svelte : à apprécier dès maintenant. »

2011

Avec des conditions climatiques inhabituelles tout au long de l’année, la vigne a nécessité plus de soins et une vigilance accrue (enherbement, effeuillage et éclaircissage, prophylaxie…).
Les vendanges débutent fin septembre et finissent le 5 octobre, lorsque les cabernets francs du domaine atteignent leur maturité.

2011, c’est aussi le premier pas de la propriété vers une extraction plus mesurée afin de mettre en valeur davantage le fruit. Les arômes de fruits noirs très caractéristiques de Haut-Carles sont au rendez-vous. Après 10 années de vieillissement, Haut-Carles 2011 est un magnifique exemple de suavité et de complexité et un très bel ambassadeur de la qualité du terroir. Un grand sujet de fierté.
Le Château de Carles, très fruité également, présente un nez de sous-bois légèrement truffé. Un vin plein de fraicheur et un toucher tendre.

Quelques magnums de CDC (boutique en ligne) et grands formats de HC sont encore disponibles.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D =16 « On a là l’exemple parfait que ce vin doit absolument évoluer en bouteille pour qu’il puisse donner toute sa mesure. »

Guide Hachette = 2** « Vinification intégrale en fût puis élevage luxueux de vingt-deux mois dans le bois pour cette cuvée issue à 90 % de merlot, complétée de malbec et de cabernet franc. Un vin intense et complexe qui évoque la mûre et le sous-bois sur un fond boisé discret. Le palais se montre riche et velouté, étayé par des tanins doux et soyeux et par une pointe de fraîcheur. »

Robert Parker : 91

CDC

B&D =15 « Aussi soigneusement réalisé que haut-carles mais moins riche et moins boisé, cette belle cuvée séduit par le soyeux de ses tannins et son fruit gourmand. Une affaire ! »

2011

2010

2010

Comme 2009, le millésime 2010 nous a donné de grands vins. Les conditions climatiques (très peu d’eau) ont conduit à un rendement modéré, avec des raisins de petites tailles, extrêmement concentrés.

Très aromatiques, les vins du Château de Carles marquent par leur fraicheur et des tanins veloutés.

Quelques rares bouteilles et formats spéciaux encore disponibles.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D :16,5 « Boisé neuf, un vin encore sur la construction, belle intensité généreuse, solidement épanoui, grain fin, on a la finale chaleureuse du millésime. »

Guide Hachette : 2** et Coup de ♥ « Au cours de la première décennie des années 2000, le domaine de Constance et Stéphane Droulers aura récolté pas moins de huit coups de cœur. Pour ce millésime 2010 de grande puissance, le rendement a été limité à 21 hl/ha et l’élevage poussé jusqu’à vingt-quatre mois. Le résultat est remarquable. Une robe dense et profonde annonce un bouquet intense et riche de fruits noirs, d’épices et de boisé vanillé. On retrouve ces sensations dans un palais ample, gras et robuste, soutenu par des tanins très serrés qui assureront à ce vin une garde d’au moins sept à huit ans. »

2009

Le millésime 2009 a produit des vins fantastiques, voire exceptionnels, dans tout le bordelais. Au Château de Carles, qui a échappé à la grêle du mois de mai, 2009 est un millésime hors norme : fruit, fraicheur, degrés alcooliques naturels, indices de tanins très élevés, acidité soutenue et équilibrée.
Avec des conditions climatiques estivales et une arrière-saison (septembre-octobre) présentant d’importants contrastes de températures entre le jour et la nuit, Haut-Carles a produit des vins d’une rare élégance.

Quelques grands formats encore disponibles en HC

Voir les notes et commentaires

HC

B&D :16 « Excellent corps, dense sans lourdeur, très tendu, un boisé de mieux en mieux intégré, finale racée, longue et chaleureuse. Un Haut-Carles très complet. »

Tasted Andreas Larsson: 90 “Another example showing good density and ripeness; understated aromas of dark plum, quite dense texture, plenty of fine tannins and good freshness, pure dark fruit and rather long aftertaste, should develop more complexity from further aging.”

CDC

Guide Hachette : 2** “ Dans la même famille depuis plus d’un siècle, ce château du XVes. remanié au XVIes., érigé sur le troisième tertre de Fronsac, se distingue une nouvelle fois dans le Guide. Ce remarquable 2009 a séduit d’emblée les dégustateurs par sa robe sombre aux délicats reflets cerise. Très expressif, le bouquet dévoile de riches nuances d’épices, de cacao et de kirsch. Ample et puissant, le palais développe une trame serrée de tanins soyeux, qui suggère d’attendre ce vin trois à huit ans avant de le déguster sur une lamproie à la bordelaise. Deux étoiles également pour le Haut-Carles 2009 (30 à 50 €; 25 000 b.), qui séduira les amateurs de vins boisés et que l’on appréciera dans deux à quatre ans sur une daube de boeuf » »

2009

2008

2008

2008 a connu des conditions climatiques contrastées jusqu’à fin août : Une année plutôt fraîche et sèche, une floraison étalée à partir de fin mai avec, en conséquence, un développement lent de la vigne et une maturation progressive des raisins préservant les arômes, la fraîcheur et l’équilibre des raisins. Les vendanges débutent le 20 octobre et s’étalent jusqu’au 3 novembre dans des conditions exceptionnelles : temps sec, frais la nuit et chaud la journée.

Les vins ont confirmé cette qualité avec de très bons degrés naturels autour de 14,5 %vol, riches en matière colorante et en tanins ainsi que des acidités présentes, facteurs d’un bon équilibre des vins.

Pour Haut-Carles, la robe est rouge-grenat, le nez vineux, riche, complexe aux notes de fruits rouges agrémentés de fines notes boisées et vanillées. En bouche, on découvre un vin moderne, fruité, velouté et aux tanins bien enrobés. A boire dès à présent.

Disponible sur la boutique en ligne.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D =17 « Vin puissant qui s’appuie sur une extraction poussée, un vrai jus de sève avec des tanins incroyablement serrés et une grande intensité aromatique en finale. À attendre… »

Guide Hachette = 1*« Haut lieu des vins du Fronsadais, Haut-Carles collectionne les étoiles et les coups de cœur. Son 2008, d’un beau grenat soutenu, livre un bouquet fait de petits fruits rouges et de nuances torréfiées. Une attaque vive ouvre sur un palais gras et charnu adossé à des tanins denses et enrobés, un rien plus sévères en finale. On attendra donc au moins quatre ou cinq ans pour découvrir ce vin. Cité, le Ch. de Carles 2008 (11 à 15 €; 27 000 b.), cuvée principale du domaine, rond et soyeux, s’appréciera plus tôt. »

2007

2007 aura été un millésime compliqué, par le mildiou apporté par un printemps maussade, mais formidablement prometteur sous l’effet combiné de 3 facteurs : des rendements naturellement minimalistes, un été tempéré, très éloigné des fortes chaleurs de 2003, 2005 ou 2006, et enfin un arrière été somptueux qui a permis d’effacer tous les retards de maturité. Les vendanges ont débuté les 5 octobre avec des raisins très murs et très sains, mais sans le sucre exubérant des millésimes précédents.
Haut-Carles 2007 est un vin incroyablement mur et complexe. Il conserve encore aujourd’hui (2022) une grande fraicheur de fruit et un joli toucher de bouche.

Disponible sur la boutique en ligne.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D =16,5 « Réalisé avec une méticulosité et une précision sans égales à Fronsac, le cru impose dans ce millésime une qualité de tanin et de texture incomparable et se révèle comme le meilleur vin jamais produit par la propriété. »

Guide Hachette = 1* « Tutoyant chaque année les sommets de l’appellation, ce château a été construit entre le XVes. et le XVIIIes. et inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Son 2007 est un vin complexe développant au nez de riches notes d’épices, de framboise et surtout de boisé torréfié. Son palais révèle un volume impressionnant, de la puissance et une charpente solide, encore dominée par un élevage de quinze mois en fût. Un vin de garde, sans nul doute, à attendre au moins trois ans. »

Avril 2011 – L’amateur de Cigare « Quand un grand banquier parisien bon vivant, grand amateur d’art, de bons vins et de bonne chère, épouse un cru qui n’attendait que lui pour triompher… Il y a longtemps que je pense que les meilleurs coteaux de fronsac égalent ceux de Saint-Emilion. Stéphane Droulers le sait aussi et met tout en œuvre pour le prouver. Il reste à persuader le public et c’est hélas le plus difficile tant les comportements restent conservateurs et routiniers, particulièrement chez les professionnels. J’engage vivement tout amoureux des grands vins de Bordeaux à mettre son nez dans un des millésimes récents de la propriété. Pourquoi pas le somptueux 2007 ou l’énergique 2008 ? Il comprendra que le Haut-Carles égale les plus grands, voire les dépasse. Et comme Stéphane Droulers tient à voir survivre ses confrères banquiers, ce grand vin ne ruinera pas votre compte en banque.
[…] Haut-Carles c’est quelque part le croisement de la lumière de Rembrandt et des formes de Rubens, peintres de l’extérieur. »

2007

2006

2006

C’est un millésime pour lequel nous avons redoublé d’efforts dans la vigne (éclaircissage, effeuillage sans excès,…) pour améliorer la maturation des raisins et les amener aux vendanges dans des conditions optimales. La maturation, d’abord lente à cause de la météo plus fraîche du mois d’août, s’est par la suite accélérée grâce aux conditions climatiques exceptionnelles de la première moitié de septembre.

Les raisins témoignaient des acidités révélatrices d’un bon équilibre des vins, d’un potentiel aromatique exceptionnel et des peaux épaisses avec beaucoup de couleur (anthocyanes), riches en composés phénoliques.

Voir les notes et commentaires

HC

B&D : 15 « Un bordeaux comme on les aime avec des tanins équilibrés dans un ensemble raffiné. Qualitative, sa structure en fait un joli vin complet à l’agréable fraicheur. »

Guide Hachette : 2** et Coup de ♥ « Toujours au sommet de l’appellation, Haut-Carles décroche son septième coup de cœur. Cette sélection des meilleures parcelles du domaine fait désormais partie des grands vins du Bordelais. Dans sa version 2006, elle offre au regard une magnifique robe noire. Fruits confits, noix de coco, réglisse, vanille, boisé toasté: la ligne aromatique est complexe et intense. Les tanins puissants et bien extraits soutiennent un palais concentré, gras et doux. Un vin de garde assurément (cinq à dix ans). Le second vin du Ch. de Carles 2006 (8 à 11 €) ajoute également deux étoiles à l’impressionnante collection du cru, et frôle le coup de cœur pour son bouquet harmonieux d’épices, de toasté et de fruits mûrs, ainsi que pour ses tanins veloutés et sa persistance. »

2005

La climatologie de ce millésime, journées chaudes et nuits fraîches, présente dans toutes les caractéristiques des très grands millésimes. La forte contrainte hydrique enregistrée très tôt dans l’année (moins de 50% des précipitations habituelles du mois d’avril aux vendanges), laissait présager un formidable potentiel qualitatif des raisins et confirmait que ce millésime serait un millésime d’exception. Les rendements agronomiques, du fait de ces conditions climatiques, étaient modestes et prometteurs d’une belle concentration dans les raisins.

Quelques grands formats encore disponibles en HC

Voir les notes et commentaires

HC

B&D :16 « Belle réussite, à la chair veloutée, soutenue par une charpente tannique intense mais précise. Fruité et bien élevé, grand vin. C’est une réussite. »

Guide Hachette : 2** « Le cadre est à lui seul intéressant: un bâtiment flanqué de deux tours rondes et trapues, dont la construction débuta pendant la guerre de Cent Ans. Savez-vous qu’ici Montaigne rencontrait son ami La Boétie? Le cru est dans la famille de Stéphane Droulers depuis plus d’un siècle et celui-ci est aux commandes depuis 1983. Sélection parcellaire des plus belles vignes de la propriété, Haut-Carles a été lancée en 1994. 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2003, autant de coups de coeur. Et beaucoup d’étoiles, comme celles qui brillent au-dessus de ce millésime. La robe pourpre profond de ce 2005 montre des reflets bleutés. Sa palette complexe mêle le cassis, le kirsch, la réglisse à un boisé élégant. Les tanins, bien extraits, évoluent dans un palais racé, équilibré et persistant. L’ensemble s’épanouira encore pendant trois à huit ans. »

 

Guide Hachette : 2** « Habitué à l’excellence, ce château ne déçoit pas cette année encore avec cette sélection issue de parcelles bien répertoriées. La robe rubis se pare de nuances pourpres; le bouquet intense et complexe marie la violette, la mûre, le cacao et le pain grillé. Les tanins soyeux soutiennent un équilibre parfait entre le boisé et le fruité. Une note mentholée bienvenue agrémente la finale. Un grand vin à apprécier dans trois à huit ans. »

 

2005

2004

2004

Les conditions climatiques contrastées d’août ont entraîné une maturation plutôt lente des raisins et le millésime 2004 s’annonçait plutôt tardif. Le mois de septembre doux et sec a permis un étalement des vendanges et a préservé et accentué le bel équilibre dans les raisins.
Les merlots présentaient un potentiel qualitatif impressionnant : des degrés au-dessus de 13, un équilibre sucres/acide parfait, des pellicules épaisses et mûres, très riches en anthocyanes et en tanins souples facilement extractibles.

Robe rouge sombre, liseré ambré. Bouquet très expressif aux notes de sous-bois, de cuir, d’épices noires et de moka. L’attaque ajoute à cette palette une note de cachou relayé par un palais puissant, dense, soutenue par des tanins ne laissant aucun doute sur l’aptitude à vieillir de cette bouteille.
Un très grand vin à déguster sur des mets de caractère.

Quelques bouteilles et magnums disponibles en HC et CDC

Voir les notes et commentaires

HC

B&D :15 « Vin hédoniste, long, structuré, incontestablement élégant. »

Guide Hachette : 2** « Habitué à l’excellence, ce château ne déçoit pas cette année encore avec cette sélection issue de parcelles bien répertoriées. La robe rubis se pare de nuances pourpres; le bouquet intense et complexe marie la violette, la mûre, le cacao et le pain grillé. Les tanins soyeux soutiennent un équilibre parfait entre le boisé et le fruité. Une note mentholée bienvenue agrémente la finale. Un grand vin à apprécier dans trois à huit ans. »

 

2003

Au Château de Carles, 2003 est l’année d’inauguration d’un nouveau cuvier et d’un nouveau chai à barrique !

L’ensemble du vignoble a pu profiter des conditions exceptionnelles avec des températures moyennes de 8°C supérieures aux moyennes trentenaires, favorisant l’enrichissement des raisins, grâce à la qualité de ses terroirs argilo-calcaires et l’enracinement profond des pieds. Les vendanges sont précoces et les rendements faibles.

Pour le HC : Robe rouge-bigarreau profonde, liseré ambré. Nez au bouquet intense présentant des notes balsamiques, fumées, de sous-bois et léger soupçon de cuir. Bouche énorme de puissance, de caractère et de chaleur, tanins consistants.

Finale longue et épicée. Un superbe vin de garde. A l’aune de ces 20 ans, il est à son apogée.

Quelques formats spéciaux de Haut-Carles sont disponibles.

Voir les notes et commentaires

HC

Guide Hachette : 2** et coup de ♥« Montaigne et La Boétie se rencontraient dans ce château fortifié qui appartenait à la famille du premier. Il passa ensuite aux mains des Carles. Avec cette cuvée, issue d’une sélection parcellaire, le cru obtient à nouveau la consécration: sixième coup de coeur en dix ans! La robe est superbe, pourpre aux reflets violets; les arômes puissants de noisette, de cacao, de cerise noire et d’épices grillées sont complexes et d’une rare élégance. La structure remarquable est digne des plus grands vins: richesse, équilibre et longueur! La promesse d’un grand moment dans deux à huit ans. »

2003